Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 7 (octobre 2000)

Vie du réseau : ADDEVA 56

1er janvier 2001

ADDEVA 56 :
200 personnes à Lorient le 4 août

Un temps fort non pour célébrer
l’ouverture du Festival interceltique, mais pour une
réunion publique annonçant la création
d’une nouvelle association dans le Morbihan.

Cette réunion s’est tenue à
l’initiative de l’ANDEVA pour informer les victimes de
l’amiante et leur famille, répondre à leurs
questions, et présenter la nouvelle association qui se
crée dans le Morbihan : l’ADDEVA 56.

Le bassin de Lorient est très touché (DCN,
sous-traitants,etc.) ; il était normal qu’une
structure se mette en place pour répondre aux besoins.

C’est chose faite. Henri Pézerat et Annie
Thébaud, représentants de l’ANDEVA,
Maître Ledoux et Maître Teissonière,
défenseurs des victimes en justice ont dialogué avec
les participants.

Henri Ayoul, cheville ouvrière de l’ANDEVA sur
toute la Bretagne depuis des années, était
présent. Des camarades des associations de Cherbourg, Brest,
Saint-Nazaire, avaient tenu à apporter leur soutien ainsi
que la FNATH qui a d’ailleurs pris ses responsabilités
depuis au sein de l’ANDEVA.

Pour l’amiante il n’y a pas de fatalité. Les
risques de ce matériau étaient connus depuis les
années 30, son interdiction fut effective en janvier 97.
Cette fibre fait chaque jour des victimes innocentes.

Les pollueurs n’en ont que faire... Ils doivent
être les payeurs !...

C’est en créant des liens de solidarité
entre les associations, que nous arriverons à nous
défendre. Un CA et un bureau ont été
élus. Henri Ayoul est président d’honneur..

La présidente
Marie-Claude Parc


Article paru dans le bulletin de l’Andeva
N°7 (octobre 2000)