Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » Actualité » 2010 » Septembre

Vers une suppression en catimini de l’indépendance de la médecine du travail

15 septembre 2010

Dans un communiqué de presse la FNATH et l’Andeva dénoncent un amendement au texte sur la réforme des retraites qui prévoit que
désormais, « les missions du médecin du travail sont exercées sous l’autorité de l’employeur ».

L’ANDEVA et la FNATH, dénoncent ce projet : "ainsi donc, le salarié remettrait entièrement sa santé entre les mains de son patron. Le gouvernement n’a tiré aucune leçon de l’affaire de l’amiante..."

Les deux associations soulignent qu’en juin, le Conseil national de l’ordre des médecins avait rappelé au ministère du Travail que l’indépendance des médecins du travail ne devait pas « être altérée par de nouvelles règles de gouvernance des services de santé au travail ».

Elles considèrent que "le gouvernement a décidé de s’asseoir sur les règles de déontologie médicale et souhaite une médecine du travail aux ordres du monde économique. Le Medef ne pouvait pas rêver mieux !"

Elles considèrent que cet amendement "représente un véritable passage en force d’une réforme qui devait être négociée avec les partenaires sociaux".

Elles appellent "tous les parlementaires, députés et sénateurs, de la majorité comme de l’opposition, à bien mesurer les conséquences sanitaires de cet amendement, s’il venait à être adopté mais aussi la responsabilité directe qu’ils porteraient quant à la santé des travailleurs."