Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » Actualité » 2010 » Mars

Suppression du Juge d’instruction : l’Andeva, le Comité anti-amiante Jussieu et la Fnath dénoncent une fausse concertation autour d’un monstre juridique

2 mars 2010

"Y aurait-il pour le gouvernement des "bonnes" victimes et des "mauvaises"victimes ?"

Telle est la question que se posent les trois associations dans un communiqué de presse commun.

"Madame Michèle Alliot-Marie rencontre aujourd’hui "les Associations des Victimes, dans le cadre de la concertation sur la réforme de la procédure pénale" mais ni les victimes de l’amiante, ni les victimes d’accidents du travail, concernées au premier chef par le projet de suppression du juge d’instruction ne sont conviées ! Cet oubli significatif est à l’image de la réforme de la procédure pénale proposée. Une vaste réforme dont le seul objectif est de mettre en musique la volonté du président de la République de supprimer le juge d’instruction indépendant et de la remplacer par un magistrat dépendant du pouvoir politique"


- Le communiqué de presse

- La Lettre adressée au Président de la République par 16 associations pour demander le retrait du projet de suppression du juge d’instruction.