Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 59 (janvier 2019)

SUISSE : 30 ans après l’interdiction, un retour de l’amiante "par la petite porte" ?

12 février 2019

La Suisse a été l’un des premiers pays à interdire l’amiante en 1990, après les pays scandinaves et la Hongrie.

Une dérogation pour « raisons esthétiques » ?

Or, le gouvernement a prévu d’introduire dans la loi sur l’environnement qui sera adoptée en mars une exception à l’interdiction de l’amiante « pour des raisons esthétiques ».

Elle autorise la rénovations de bâtiments construits avec de la serpentinite, une roche utilisée en décoration qui peut contenir de l’amiante.

Cette exception a été demandée par l’association suisse des pierres naturelles.

Damien Vernez, le directeur de l’institut universitaire romand de santé au travail estime que ce projet de loi est totalement inacceptable : « C’est un déni des efforts de prévention et de santé publique qui ont été faits durant ces 30 dernières années ».


Article tiré du Bulletin de l’Andeva N°59 (janvier 2019)