Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 58 (septembre 2018)

SANTE PUBLIQUE : CMMP réunion publique, la neige du magicien d’Oz, amiante et cancers digestifs

17 septembre 2018

- CMMP : réunion publique à Aulnay-sous-Bois
- La neige du magicien d’Oz
- Amiante et cancers digestifs : l’Anses annonce une expertise


Réunion publique à Aulnay-sous-Bois

A l’appel des associations (collectif des riverains et victimes du CMMP, Ban Asbestos, Addeva 93, Aulnay Environnement), du Giscop (surveiller les cancers professionnels) et de la Mairie, une réunion a eu lieu le 4 mai dernier à la salle Gainville pour faire le point sur les victimes professionnelles et environnementales de l’usine d’amiante CMMP.

Virginie Dupeyroux a présenté son livre (Amiante et Mensonge - notre perpétuité - journal de Paul et de Virginie - Edition Vérone)


La neige du magicien d’Oz

Le magicien d’Oz est sorti en 1939. Pendant le tournage du film, la fausse neige utilisée était en fait des flocons d’amiante qui étaient alors en vente libre.


Amiante et cancers digestifs : l’Anses annonce une expertise

Un groupe de travail va plancher sur la « caractérisation du danger lié à l’ingestion d’amiante ».

Les fibres d’amiante pénètrent dans l’organisme par inhalation, mais aussi par ingestion, en même temps que la boisson ou les aliments.

En mai 2017, la Direction générale de la santé (DGS) a demandé à l’Agence nationale de Sécurité sanitaire (Anses) d’analyser deux articles scientifiques des Pr Agostino Di Ciaula et Valerio Gennaro sur les risques liés à l’ingestion d’amiante, notamment via l’eau. Les auteurs considèrent que le risque de cancer gastro-intestinal est avéré et généralement sous-estimé.

En novembre 2017, l’Anses a produit une note d’appui scientifique et technique1 de 48 pages qui relève certaines limites dans ces études italiennes mais souligne que « les études les plus récentes apportent des preuves supplémentaires de l’existence d’une relation entre exposition professionnelle à l’amiante et la survenue de cancers digestifs, particulièrement s’agissant du cancer colorectal avec des cohortes de grande taille, et la mise en évidence d’une relation dose-réponse. Des relations sont également rapportées pour le cancer de l’estomac et celui de l’œsophage mais demandent à être confirmées. »

Ces travaux ont conduit l’Anses à proposer une revue de la littérature. Elle va créer un groupe de travail baptisé « caractérisation du danger lié à l’ingestion d’amiante », composé d’experts de différentes disciplines. Il devrait rendre ses travaux mi-2019.

Les enjeux de cette expertise sont importants. Des centaines de kilomètres de canalisations d’eau potable ont été réalisées en amiante-ciment.

1) https://www.anses.fr/fr/system/file...


Articles tirés du Bulletin de l’Andeva N°58 (septembre 2018)