Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Communiqués de presse

Rencontre entre l’Andeva et la confédération CGT

25 juin 2007

 

 

 


A N D E V A
Association nationale de défense des victimes de l’amiante

La C G T
Confédération générale du Travail

COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE
ANDEVA-CGT DU 25 JUIN

Une rencontre a eu lieu entre l’Andeva et la confédération CGT le 25 juin 2007. L’association était représentée par François Desriaux et Alain Bobbio, la CGT par Daniel Prada, Jean-François Nathon et Yves Buongiorno. L’Andeva a indiqué qu’elle souhaitait avoir des contacts avec l’ensemble des organisations syndicales.

Un échange de vues a eu lieu sur l’accord AT/MP sur les risques professionnels. La CGT a rejeté cet accord. L’ANDEVA et la FNATH avaient demandé aux organisations syndicales de ne pas le signer. Il conditionne d’hypothétiques améliorations à des reculs importants sur la réparation des préjudices des victimes du travail, sur l’allocation de cessation anticipée d’activité ainsi qu’à une remise en cause de la faute inexcusable de l’employeur

Les deux délégations soulignent l’urgence d’une réelle politique de prévention à la hauteur des enjeux de la santé au travail.

L’ANDEVA a informé la délégation CGT qu’une manifestation nationale serait organisée par l’ANDEVA et la FNATH le 13 octobre à Paris, pour exiger une réparation intégrale de tous les préjudices des victimes du travail et s’opposer à la transcription de l’accord AT/MP en droit législatif. La CGT a indiqué qu’elle réfléchirait aux formes que pourrait prendre son soutien à cette initiative.

Les deux délégations ont eu également un échange de vues sur la conférence sur les conditions de travail et le Grenelle de l’environnement prévus cet automne. La CGT participera à ces réunions pour défendre la santé des salariés et des populations. L’ANDEVA a indiqué que les associations ne sauraient être exclues de discussions qui concernent les victimes de l’amiante. La CGT a indiqué qu’elle interviendrait pour que l’ANDEVA y soit présente.

L’ANDEVA et la CGT expriment leurs inquiétudes devant les mesures annoncées par le gouvernement dans le cadre du redressement des comptes de la Sécurité sociale. Elles s’opposeront à toute mesure visant à restreindre l’accès les droits et l’accès aux soins des victimes de maladies professionnelles et d’accidents du travail.