Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Communiqués de presse

POUR UN QUEBEC SANS AMIANTE

17 octobre 2012

Communiqué de presse
Vincennes le 16 octobre 2012

Lettre à Mme Pauline Marois,
premier ministre du Québec

Le 12 octobre dernier, des délégations venues des cinq continents se sont réunies au Palais du Luxembourg à l’invitation de l’Andeva pour placer en commun leurs expériences et mettre en place une « internationale des victimes de l’amiante » destinée à contrer le lobbying des multinationales de l’amiante. Elles se sont réunies le samedi pour mettre en place des actions concrètes visant à l’éradication de l’amiante dans le monde.

Parmi les nombreuses personnalités présentes se trouvaient plusieurs canadiens et québécois, dont le député Pat Martin, le docteur Fernand Turcotte, et les militants associatifs Kathleen Ruff, Anne Marie Saint-Cerny et Daniel Green, qui mènent un combat difficile et remarquable dans ce pays.

Le Canada joue en effet depuis des décennies un rôle clé dans la promotion de l’amiante au niveau mondial : exportation massive de ce matériau cancérogène dans des pays ne disposant pas de législation permettant de protéger les travailleurs et les populations, actions de lobbying et de propagande au niveau mondial destinées à masquer les ravages de l’amiante, intervention dans les organismes internationaux pour bloquer toutes les mesures de protection et de régulation.

L’ensemble des associations de victimes présentes se sont donc réjouies des dispositions positives prises récemment par le nouveau gouvernement du Québec, notamment la décision de retirer la garantie de prêt de 58 millions de dollars à l’industrie de l’amiante qui devait conduire à la réouverture de la mine Jeffrey. Elles espèrent que ce premier pas va conduire va rapidement conduire à une interdiction totale de l’amiante au Canada et elles adressé une lettre en ce sens à madame Pauline Marois, premier ministre du Québec récemment élue et qui est actuellement en visite à Paris.