Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 28 (décembre 2008)

PETITION FIVA

15 janvier 2009

« Pour que le Fiva respecte les délais d’indemisation prévus par la loi »

Les victimes de l’amiante sont en colère et veulent le faire savoir !
Alors qu’il a été créé pour indemniser rapidement, faute de moyens suffisants pour fonctionner, le FIVA ne joue plus son rôle.<br
Alors que la loi prévoit qu’une offre soit faite dans un délai de 6 mois, le FIVA dépasse largement ce délai : il n’est pas rare d’attendre 5 ou 6 mois de plus avant de recevoir une proposition, puis ensuite plusieurs mois d’attente pour que l’indemnisation soit versée.
Résultat : pour beaucoup d’entre nous, il faut largement plus d’un an aujourd’hui pour percevoir cette indemnisation. Plus d’un an d’angoisse insupportable générée par ces retards : Cela n’est pas acceptable !
Nous sommes brisés par la maladie ou la perte d’un proche et nous ne pouvons plus tolérer ces retards systématiques.
L’amiante nous a empoisonnés, alors que les risques étaient connus !
Notre espérance de vie est réduite par la maladie !
Le nombre de demandes au Fiva va encore augmenter !
La conclusion est simple : Nous exigeons plus de moyens humains et financiers au Fiva pour fonctionner !
C’est pour demander aux pouvoirs publics, de prévoir ces moyens supplémentaires au FIVA, que je signe et fait signer cette pétition.

Ce texte a recueilli 15.000 signatures.


Article paru dans le Bulletin de l’Andeva n°28 (janvier 2009)