Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » Actualité » 2009 » Juin

Lettre de Pascale U. au Président Sarkozy

20 juin 2009

Madame Veuve U. Pascale

 


 

 
 
 

A Monsieur Nicolas SARKOZY
Président de la République Française
Palais de l’Elysée
55 rue du Faubourg Saint Honoré
75008 PARIS

Sous couvert de M. BORIUS Jean-Régis
Sous-préfet de DUNKERQUE

le 20 juin 2009

Monsieur le Président,

Je me joins à mes camarades veuves pour exprimer mon inquiétude face à la disparition programmée des juges d’instruction.

Mon mari, Monsieur U. Bernard était ingénieur. Il est décédé le 3 décembre 1996 à 37 ans me laissant seule à 35 ans avec trois enfants en bas âge à élever.

Son décès nous a choqués et plongés dans une profonde détresse.

La biopsie de mon mari a révélé un mésothéliome malin fibro-épithélial.

Vous comprendrez que la déclaration suivante : « il est temps que le juge d’instruction cède la place à un juge de l’instruction qui contrôlera le déroulement des enquêtes mais ne les dirigera plus » m’a consternée et m’a ensuite révoltée.

Pourquoi ne pas faire un procès des empoisonneurs comme nos voisins italiens ?

Les meurtriers de mon mari courent toujours et restent impunis. Est-ce cela la justice Française ?

Nous exigeons que justice soit faite, que les responsables rendent compte de leurs méfaits et qu’ils soient jugés !

Nous avons besoin de cette justice pour nous dire que mon mari, le père de mes enfants n’est pas mort pour rien et qu’il n’est pas qu’un nom, un dossier, un numéro…… Bref, qu’il ne tombe pas dans l’indifférence.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mon profond respect.

U. Pascale