Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 28 (décembre 2008)

LESCAUT ET MANUCO (SNPE) à€ BERGERAC

21 janvier 2009

Mise en danger volontaire des salariés

En juillet, Lescaut et Manuco ont fait démonter des plaques d’Everite très dégradées. Les travaux ont duré plusieurs jours. Aucune précaution n’a été prise. L’atelier de fabrication, situé au-dessous, a été laissé en marche. Les plaques déposées au sol ont été cassées à la masse, mises en sacs et emportées on ne sait où. Malgré leur connaissance du risque amiante ces entreprises, déjà plusieurs fois condamnées pour faute inexcusable de l’employeur, ont fait une fois de plus prévaloir la recherche du moindre coût sur la santé de leurs salariés. Tant pis pour ceux qui en seront demain les victimes ! Le CHSCT et le syndicat ont réagi. L’inspecteur du travail a dressé un PV qu’il a adressé au procureur de la République Sur les conseils de l’association, trois salariés ainsi exposés à l’amiante, ont porté plainte pour mise en danger d’autrui. Dès que l’affaire ira en Justice, le Cerader se portera partie civile aux côtés des victimes de cette situation inadmissible.


Article paru dans le Bulletin de l’Andeva n°28 (janvier 2009)