Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 29 (mars 2009)

LE DEVOIR DE DIRE : NON !

13 mai 2009

L’amiante est interdit dans l’Union européenne depuis le 1er janvier 2005. Une dérogation temporaire était prévue jusqu’au 1er janvier 2008 pour les diaphragmes dans l’industrie du chlore.

La majorité des industriels concernés trouvèrent des substituts avant cette date. Trois d’entre eux (Solvay, Dow Chemical et Zachem) firent de la résistance. Sous le prétexte fallacieux qu’il était impossible de remplacer l’amiante, ils demandèrent à la commission européenne de prolonger sine die cette dérogation. Elle obtempéra et décida même d’élargir les dérogations.

La France, la Belgique, les Pays Bas et l’Italie s’y opposèrent. La Confédération européenne des syndicats protesta. A Strasbourg le 16 décembre, plusieurs centaines de victimes votèrent une motion. A Bruxelles, l’Abeva tint un rassemblement devant l’immeuble de la commission. L’Andeva alerta les élus français au Parlement européen...

En décembre 2008, surprise par cette résistance, la commission ajourna sa décision. En février 2009 elle revint à la charge, adoptant un texte à peine amendé, qui prolonge de 28 mois la dérogation pour l’industrie du chlore et autorise l’usage et la revente de tout article mis en service et/ou utilisé avant le 1er janvier 2005.

Ce texte est inacceptable. Les députés européens ont 6 mois pour faire annuler cette décision.


Article paru dans le Bulletin de l’Andeva n°29 (avril 2009)