Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » International » Monde

L’organisation Maritime Internationale (OMI) interdit l’amiante dans les bateaux.

5 janvier 2011
L’organisation Maritime Internationale (OMI) a publié une circulaire le 3 décembre 2010 interdisant l’amiante dans les bateaux des états membres.

Cette décision est très importante même si elle est loin de résoudre tous les problèmes liés à la présence d’amiante sur les bateaux. Elle signifie qu’au moins on va cesser de mettre de l’amiante lors de la construction ou la restructuration d’un bateau.

Il faut noter que 169 pays voir la liste sont membres de l’ Organisation maritime internationale et en particulier :

• Tous les principaux producteurs d’amiante : Russie, Chine, Brésil, Kazakhstan et Canada.

• Tous les plus gros consommateurs d’amiante : Inde, Indonésie, Philippines et Thailande.

Bien entendu, cette interdiction ne dispense pas les états membres de mettre en place des procédures de protection vis-à-vis de l’amiante en place dans les bateaux. En particulier tous les problèmes posés par les navires en fin de vie restent entiers. Les leçons de l’épisode du Clemenceau n’ont pas encore été tirées au niveau international.

L’OMI a proposé en mai 2009 une convention dite convention de Hong Kong pour la sécurité et le respect de l’environnement concernant le recyclage des bateaux (Hong Kong International Convention for the Safe and Environmentally Sound Recycling of Ships). Cependant, à ce jour seuls la France, l’Italie, les Pays-Bas, Saint Kitts-et-Nevis et la Turquie ont ratifié la dite convention.