Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » Actualité » 2009 » Avril

L’amiante est responsable de cancers du larynx et des ovaires

17 avril 2009

La revue "Santé Travail" révèle qu’un groupe de travail, composé d’experts internationaux de différentes disciplines, a travaillé du 16 au 24 mars dernier sur la révision de la monographie "amiante" du Centre international de recherches sur le cancer (Circ) à Lyon.

Les experts ont évalué, à partir des nouvelles études scientifiques publiées ces dernières années, le degré de risque de cancérogénicité de l’exposition à l’amiante pour différents organes.

Pour le larynx et les ovaires, l’amiante serait un cancérogène « avéré », c’est à dire présentant une « évidence épidémiologique suffisante ».

Un effet cancérogène possible dû aux fibres d’amiante a également été considéré comme plausible pour le cancer colo-rectal, avec une évidence « limitée », mais très fortement suggestive. De même, le cancer du pharynx et de l’estomac sont considérés comme possiblement liés à une exposition à l’amiante, mais avec une évidence plus « limitée ».

Suite à cette réévaluation du CIRC, l’Andeva demandera que la liste des pathologies dues à l’amiante figurant dans le tableau 30 de maladies professionnelles soit élargie et que les modalités du suivi médical des personnes exposées à l’amiante soit revues.

Les nouvelles localisations de cancer désormais considérées comme pouvant être induites par l’amiante risquent de changer la donne. Nul doute qu’elles vont nourrir les travaux de la Haute autorité de santé (HAS), laquelle a été saisie par la Direction générale de la santé (DGS) pour rédiger de nouvelles recommandations sur le suivi post professionnel consécutif à une exposition à l’amiante.