Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » Actualité » 2008 » Avril

Rapport Le Garrec : une occasion manquée de proposer un système juste

26 avril 2008

Cinq organisations syndicales (CFTC, CFE-CGC, CGT, FO) et deux associations (FNATH, ANDEVA) ont indiqué le 30 avril dans un communiqué commun qu’elles considéraient le Rapport Le Garrec sur la cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante comme "une occasion manquée de proposer un système juste".

Rappelons que le 21 janvier 2008, Xavier Bertrand avait annoncé qu’il avait confié à Jean Le Garrec la présidence d’un groupe de travail chargé d’élaborer des propositions pour une réforme du dispositif cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (ACAATA).

Le 13 mars 2008, les confédérations syndicales (CFDT, CTFC, CFE-CGC, CGT, FO) et les associations de victimes (Andeva, Fnath), participant à ce groupe de travail, avaient rendu publique une proposition commune.

Le 24 avril, Jean Le Garrec, avait présenté un rapport décevant, très nettement en retrait sur la proposition commune, dont certaines propositions n’avait jamais été discutée dans le groupe de travail.


La proposition commune des organisations syndicales et des associations

- Communiqué de presse présentant la proposition
- Texte intégral de la proposition (8 pages)

Le rapport de Jean le Garrec

- Résumé et première analyse
- Texte intégral du rapport (32 pages)
- Communiqué de presse de 5 organisations syndicales (CFTC, CFE-CGC, CGT, FO) et 2 associations (FNATH, ANDEVA) sur ce rapport
- Communiqué de presse de la CFDT