Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 35 (avril 2011)

Formations

13 avril 2011

- Les formations de l’Andeva
- Des méthodes pédagogiques éprouvées


- 

LES FORMATIONS DE L’ANDEVA

Acquérir les connaissances nécessaires pour bien défendre les victimes

ALÈS

(22 décembre)

Une formation Acaata a a eu lieu à Alès, où l’usine Tamaris est inscrite sur les listes ouvrant droit à la cessation anticipée amiante. Elle était animée par Bernard Leclerc.
Une dizaine d’élus de l’Adeva Gard Rhodanien et de la permanence d’Alès étaient présents.
Une réunion publique d’une centaine de salariés de l’usine a eu lieu l’après-midi avec François Lafforgue. Des dossiers sur le préjudice d’anxiété sont en cours. Les médias ont donné un large écho à ces deux initiatives.

PONT-SAINT-ESPRIT

(7 et 8 février)

Deux journées de formation sur la gestion des dossiers Sécurité sociale et Fiva ont été organisées pour l’Adeva Gard Rhodanien.
Animées par Georges Arnaudeau et Christine Prechner, elles ont réuni 21 participants. Les permanences de la région étaient représentées : Pont-Saint-Esprit, Arles, Alès Tamaris. Le Caper Ardèche avait envoyé une représentante.
Pour cette association, qui regroupe beaucoup de victimes de grosses entreprises locales, le Fiva est une alternative quand une action en faute inexcusable ne peut pas être engagée.

VINCENNES

(3 et 4 mars)

Deux journées de formation sur le fonctionnement d’une association ont eu lieu à Vincennes pour les associations locales de l’Andeva.
Animées par Sylvie Langlois, présidente d’une association d’aide au logement des jeunes, elles réunirent une quinzaine de salariés et de bénévoles de diverses associations (Advarm 72, Addeva 54, Caper Bourgogne, Adeva Cherbourg, Andeva) avec participation active des présents et travail en petits groupes.
Des clés ont été données pour analyser le fonctionnement d’une association (points forts et points faibles) avec divers thèmes : communication interne et externe, actions, projet, instances (CA et AG), image de l’association, financement, contacts externes, médias, partenaires, répartition des tâches, formation, outils.
La formatrice aborda aussi l’écoute active, la conduite de réunions, la recherche de solutions, les méthodes de formation… Un long moment fut consacré au projet associatif.

LA COURNEUVE

(29 mars)

Une journée de formation sur le Fiva a eu lieu à La Courneuve pour l’Addeva 93. Elle a été animée par Christine Prechner chargée du suivi des dossiers Fiva à Vincennes et par Maître Nadine Mélin (du cabinet Teissonnière). Une quinzaine de participants, confirmés ou débutants. Des bénévoles de l’Adeva 76, de l’Adeva 27 et de la permanence de Nemours étaient là.
La participation d’une avocate a permis d’approfondir la contestation des offres du Fiva : préparation des dossiers, résultats, jurisprudence des cours d’appel.
Un dossier très détaillé avec des outils de gestion a été remis à chaque stagiaire.

PROCHAINES FORMATIONS

24-27 mai
Freyming-Merlebach

La gestion des dossiers de maladies professionnelles (syndicats sidérurgie et mines de Lorraine).

22-24 novembre
Vincennes

Formation médicale pour les associations de l’Andeva par le Dr Lucien Privet.


- 

DES MÉTHODES PÉDAGOGIQUES ÉPROUVÉES

Transmettre des connaissances médicales, réglementaires, juridiques ou des méthodes d’organisation est une nécessité si l’on veut défendre efficacement des dossiers face aux employeurs, à l’administration ou aux experts.
Mais ce n’est pas chose facile : les participants sont motivés, mais certains ont quitté l’école il y a plus de quarante ans...
Les formations de l’Andeva en tiennent compte, alternant les exposés et les études de cas pratiques. Un dossier avec fiches et documents est remis aux participants en fin de stage.


Article paru dans le bulletin de l’Andeva n°35 (avril 2011)