Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » Actualité » 2013 » Mars

Dessaisissement de la Juge Marie-Odile Bertella-Geffroy : L’ANDEVA demande à la ministre de la justice de lever les obstacles à l’instruction de l’affaire de l’amiante.

19 mars 2013

Dans un communiqué de presse, l’Andeva réagit à l’intervention de la ministre de la justice, Christiane Taubira, qui avait annoncé le 18 mars 2013 "d’une part qu’elle mettait fin aux fonctions de la juge d’instruction, Marie-Odile Bertella-Geffroy, qui était en charge de l’instruction de l’affaire de l’amiante, et d’autre part, que deux juges d’instruction et des assistants spécialisés seraient affectés au tribunal de grande instance de Paris, pour prendre en charge les dossiers de l’amiante et que cela serait fait « par le biais d’un contrat d’objectif »."

Elle maintient que "la règle des dix ans ne s’applique pas au cas de Madame Bertella-Geffroy" et considère que "le fait que la juge soit déchargée de ses fonctions, sans que la transition ait été préparée au préalable, constitue un dysfonctionnement majeur de l’institution judiciaire qui se traduira par un retard supplémentaire d’au moins un an dans l’instruction de l’affaire de l’amiante.

L’association "demande à la ministre de la justice de lever les obstacles à l’instruction de l’affaire de l’amiante. Elle lui demande des moyens, des magistrats chevronnés et une politique radicalement différente du parquet, pour que l’instruction de l’affaire de l’amiante puisse être rapidement terminée".

L’ANDEVA annonce qu’elle "demandera a être reçue par la ministre dans les jours qui viennent pour discuter de la traduction concrète des engagements qu’elle a pris dans son communiqué."


Le communiqué de presse