Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 3 (juin 1997)

DUNKERQUE, CHERBOURG, LE HAVRE

6 août 2007

Par l’intermédiaire de la presse locale et régionale, l’ARDEVA Dunkerque a lancé un appel en direction des personnes atteintes d’un cancer bronchique (cancer du poumon) et ayant été exposés au moins dix ans à l’amiante.
Cette initiative vise à informer les victimes et leurs ayants droit des possibilités de percevoir une indemnité grâce au tableau 30 bis.
Ce tableau publié en mai 1996 permet de reconnaître les cancers bronchiques sous réserve de 10 ans d’exposition, même pour les malades qui ne présentaient aucun autre symptôme de maladie liée à l’amiante (fibroses, plaques pleurales...)
En cas de création d’un nouveau tableau, les victimes ou leurs ayants droits ont deux ans à partir de la date de parution du tableau pour faire reconnaître la maladie, même si elle remonte à plusieurs années.
En conséquence, les victimes de cancer broncho-pulmonaire ou leur famille peuvent déposer un dossier de maladie professionnelle au titre du tableau 30 bis jusqu’en mai 1998. Il est donc urgent qu’ils soient informés de ce droit à indemnisation, car au delà de cette date, le sélai de prescription leur sera de nouveau opposable.

Sur Cherbourg, la réunion publique qui s’est tenue le 18 avril 1997, à laquelle participait Henri Pézerat, a montré une association active et vivante, largement ouverte à l’ensemble des organisations syndicales ; préoccupée par les victimes (Arsenal et CNM), mais aussi par les problèmes de prévention en milieu de travail.

Une réunion publique s’est également tenue au Havre le 6 mai et a débouché sur la création d’une association locale.


Article paru dans le bulletin de l’Andeva N°3 (juin 1997)