Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 47 (janvier 2015)

DEVILLE, BOMBARDIER

26 janvier 2015

ADDEVA 08
Deville condamnée

La cour d’appel de Reims a reconnu la faute inexcusable de l’entreprise Deville, fabricant de matériels de chauffage, suite au décès de deux salariés victimes de l’amiante.
Cet arrêt qui confirme le jugement rendu en première instance a donné du baume au coeur de Mohamed, dont le père, décédé de l’amiante en 2007, avait passé vingt années à installer des joints en amiante sur des cuisinières.
Sept longues années de procédure avant une victoire qui rend enfin hommage à sa mémoire.
On ne sait pas encore si l’entreprise ira en cassation.
A ce jour, la Justice est saisie de vingt et un dossiers liés à des expositions à l’amiante chez Deville qui sont en cours d’instruction.

Bombardier dans le collimateur

Les dossiers de deux familles d’anciens salariés morts de l’amiante indemnisées par le Fiva passeront au TASS de Valenciennes pour la reconnaissance de la faute inexcusable de l’entreprise Bombardier, (ex-ANF Crespin). C’est une première. L’audience est prévue début janvier.


Article paru dans le bulletin de l’Andeva n°47 (janvier 2015)