Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 29 (mars 2009)

Courrier, témoignages

4 mai 2009

Ma première assemblée générale
(le vécu d’un adhérent)


Adhérent depuis 6 ans de l’Adeva 76 , j’assistai le 13 février 2009 à ma première assemblée générale à Sotteville-les-Rouen. Je l’ai vécue comme un moment fort, lié à l’engagement des bénévoles présents dans une action contre un ennemi clairement identifié : l’amiante.
Le président, Monsieur Gaston Morisse, a relaté les évènements de cette année 2008, après avoir fait respecter une minute de silence à la mémoire de Monsieur Michel Bussy, membre du conseil d’administration, décédé cette semaine d’un mésothéliome.

De nombreuses actions ont jalonné cette année : la présence à la manifestation nationale d’octobre, l’engagement face aux réformes de l’Acaata (l‘allocation de cessation anticipée des travailleurs de l’amiante), l’action menée avec la Codah du Havre pour l’accueil des déchets d’amiante non friable des particuliers en déchetterie dans de bonnes conditions…

Puis sous la présidence de Madame Huguette Mercier, les bénévoles responsables des permanences locales situées aux quatre coins du département ont fait le point : leur fréquentation est toujours aussi soutenue.
Ils ont lancé un appel à rejoindre leurs équipes, qui doivent faire face à la complexité des dossiers, à la détresse des victimes, souvent en situation difficile et démunies face à la lenteur des procédures.

La parole a été passée à Monsieur Yvon Créau, ingénieur conseil régional du service prévention des risques professionnels de la Caisse régionale d’assurance maladie de Normandie, qui était invité par l’association.
Il a mis en avant les bonnes relations entretenues entre l’Adeva 76 et le service prévention, puis a commenté les statistiques récentes sur les maladies professionnelles dues à l’amiante et l’Acaata.
Il a expliqué l’action de son service sur la prévention des risques professionnels dus à l’utilisation de produits cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques.

La présence de représentants des cabinets Teissonière et Ledoux a permis de compléter les informations sur les actions judiciaires en cours.
Une attention particulière devra être portée sur les délais des tribunaux, d’autant que la possible fermeture du TASS du Havre a été annoncée.

Pour l’année 2009 les chantiers sont nombreux : engagement plus systématique de recours en faute inexcusable, création d’une stèle à la mémoire des victimes au Havre, intervention pour la création d’un site de désamiantage de bâtiments maritimes sur le port du Havre,
Après diverses questions et témoignages de l’assistance, la réunion s’est conclue par le pot de l’amitié.

Daniel Leroy


Article paru dans le Bulletin de l’Andeva n°29 (avril 2009)