Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » Dossiers » Maladies professionnelles

Conseils à un ami médecin pour rédiger un certificat médical initial

2 décembre 2006

Pour éviter à votre patient des difficultés et lui donner les meilleures chances d’aboutir, voici quelques conseils :

- Désigner précisément la maladie. Le mot « asbestose » est parfois utilisé par des médecins comme terme générique pour désigner toutes les maladies de l’amiante. Dans un CMI, il faut être précis et ne l’utiliser que pour la fibrose pulmonaire.

- Il est fortement conseillé de reprendre les termes exacts du tableau pour désigner la maladie.

- Préciser la partie du tableau concernée : « asbestose : tableau 30-a » ou « plaques pleurales : tableau 30-b »...

- Pour des plaques pleurales ou des épaississements pleuraux, s’assurer que le patient a bien passé un scanner (c’est une condition pour que la maladie soit reconnue).

- Pour un cancer broncho-pulmonaire associé à une fibrose (plaque pleurale, épaississement pleural, ou asbestose), faire la déclaration sur le tableau 30-c (où les critères de reconnaissance sont plus faciles à réunir) et non sur le tableau 30-bis.

- Veiller à faire figurer dans le CMI la mention d’une possible (ou probable) origine professionnelle de la maladie.

- Rappeler brièvement les expositions à l’amiante dont vous avez été informé.

- Penser à photocopier le certificat médical en trois exemplaires : deux exemplaires seront joints à la déclaration et le troisième sera conservé par le patient.