Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 56 (janvier 2018)

Cessation anticipée d’activité

26 janvier 2018

- L’Andeva auditionnée par l’IGAS sur le Tripode
- Rencontre entre l’Andeva et la Cramif


L’Andeva auditionnée par l’IGAS sur le Tripode

A l’ordre du jour : le classement du Tripode de Nantes et la « pré-retraite amiante ».

De 1972 à 1993, près de 1800 fonctionnaires ont travaillé dans la tour du Tripode à Nantes. Le bâtiment a été évacué, désamianté puis détruit en 2005.

L’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a été mandatée pour « éclairer la décision du Gouvernement sur le classement du site » réclamé par l’intersyndicale. Il ouvrirait le droit à une « pré-retraite amiante » à tous les ex-salariés exposés et pas seulement aux malades.

Pour l’Andeva, Patrick Hamon, président de l’Addeva 44 et Alain Bobbio ont été auditionnés par l’IGAS, le 19 décembre dernier. Ils ont soutenu la demande de l’intersyndicale. La présence de matériaux contenant de l’amiante dans cette tour était massive (360 tonnes), les plafonds étaient floqués.

L’Addeva 44 gére des dossiers de victimes professionnelles du Tripode. L’étude épidémiologique en cours depuis 2003 doit être poursuivie. Les résultats connus à ce jour sont inquiétants et pourtant ils sous-estiment encore le nombre de victimes, en raison de l’âge tardif de survenue des maladies de l’amiante et du recensement incomplet des ex-salariés décédés.

L’Andeva a insisté sur l’importance d’un suivi médical systématique des retraités et des actifs.

Enfin, elle a présenté des propositions pour améliorer et élargir le dispositif national de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante.


Rencontre entre l’Andeva et la Cramif

Informer les allocataires

Une délégation de l’Andeva a rencontré les responsables de la caisse régionale d’assurance maladie d’Ile-de-France (Cramif) chargées de la gestion des dossiers de la « pré-retraite amiante ».

Pour cette prestation, la Cramif couvre non seulement l’Ile-de-France, mais aussi le Grand- Est, la Bourgogne-Franche Comté, les Hauts-de-France ainsi qu’une partie des départements de la Nouvelle Aquitaine, et d’Auvergne-Rhône- Alpes.

Ont été notamment abordées l’information des sous-traitants des sites classés sur leurs droits, la mise en place d’un lien direct Cramif et associations locales de l’Andeva, la délivrance de justificatifs mensuels par le site Ameli, la liste des pièces justificatives.


Articles tiré du Bulletin de l’Andeva N°56 (janvier 2018)