Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 3 (juin 1997)

CONDE SUR NOIREAU

6 août 2007

Création d’une association locale

Le 17 avril 1997 se tenait à Condé-sur-Noireau l’assemblée générale constitutive de "l’association locale de défense des victimes de l’amiante", qui sera le relai de l’Andeva pour cette région de Normandie, berceau historique des industries de l’amiante, puisque le fameux rapport Auribault mettant en évidence dès 1906 les dangers des fibres d’amiante pour la santé des ouvriers concernait la première usine de ce site.
Cette asseemblée a réuni 140 personnes et a élu le conseil d’administration de l’association... Didier Payen, François Martin et Robert Dessay.
Le débat a été dominé par les questions concernant les maladies professionnelles : déclaration et indemnisation carence d’information, barrages médicaux et administratifs...
Les témoignages des victimes et de leurs proches ont donné une intensité très forte, comme au cours de la réunion de mi-janvier.
Les problèmes d’environnement sont également très préoccupants dans toute la région à cause des nombreuses décharges de déchets industriels.
La question de l’emploi et de l’avenir professionnel des salariés ayant été exposés à l’amiante majore considérablement, comme sur tous les autres sites, les difficultés qu’ont à affronter les travailleurs et leurs familles.


Plainte au pénal

Une conférence de presse avait précédé cette réunion pour annoncer en présence de représentants de l’ANDEVA et de la FNATH, ainsi que des avocats, la plainte pénale portée par 6 victimes et l’ANDEVA.
Cet évènement a été largement relaté par les médias locaux (presse, radio et journale de 19h00 sur France3).
L’ALDEVA Condé-sur-Noireau a devant elle un programme chargé :

- d’abord rassembler largement les victimes et les personnes exposées, les militants syndicaux et associatifs,
- informer et regrouper les informations (dossiers des victimes, problèmes environnementaux...).

Une première réunion du conseil d’administration se tiendra en juin. Un travail en coopération étroite avec les représentants de l’ANDEVA est en train de se mettre en place pour prendre en charge les questions de maladies professionnelles.


Article paru dans le Bulletin de l’Andeva N°3 (juin 1997)