Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » International » Canada

CANADIEN(NE)S : LAISSEZ VOTRE AMIANTE SOUS TERRE !

5 juillet 2010

(tract distribué devant l’ambassade du Canada le 1er juillet 2010)

Votre gouvernement a certes virtuellement éliminé l’utilisation de l’amiante
au Canada mais il continue de financer les exportations vers les pays
les plus démunis. Sa dernière décision scandaleuse est de garantir un prêt de 58 millions de dollars pour renflouer la mine Jeffrey (aux frais du contribuable canadien).

L’amiante tue au Canada mais les exportations d’amiante du Québec tue
plus encore !

Nous ne sommes pas les seuls à dénoncer cette hypocrisie aux conséquences criminelles. Les sociétés savantes canadiennes confirment :

« Le gouvernement semble avoir calculé qu’il est préférable pour l’industrie
de l’amiante du Canada d’agir dans l’ombre comme les marchands d’armes,
sans égards aux conséquences mortelles. »

(In Editorial du Journal de L’Association Médicale Canadienne, intitulé « La mortalité liée à l’amiante : une exportation canadienne », octobre 2008).

« Toutes les formes d’amiante, y compris l’amiante chrysotile, extrait au Québec, provoquent le cancer » puis nous demandons de « établir immédiatement un calendrier ferme pour l’élimination progressive de
l’utilisation et de l’exportation de l’amiante »

(Société Canadienne du Cancer, Communiqué du 29 juin 2010)

« Pour des raisons de santé publique évidentes, l’Association médicale
du Québec demande au gouvernement Charest de ne pas accorder la
garantie de prêt de 58 M$ à la mine Jeffrey. » (Communiqué du 30
juin 2010)

Citoyen(ne)s canadiens, demandez à votre gouvernement :
- D’arrêter de financer l’Institut du Chrysotile, organisme de propagande et de corruption de la science ;
- D’annuler la garantie de prêt de 58 millions de dollars, destinée à sauver
l’industrie de l’amiante Québécois – industrie meurtrière et moribonde ;
- De respecter l’éthique et la science, en particulier d’écouter les avis de l’OMS,
de la Société Canadienne du Cancer, de l’Association Médicale Québécoise et de
l’Association Médicale Canadienne ;
- De faire cesser l’extraction de l’amiante au Québec ;
- De financer les mesures sociales concernant la transition pour les travailleurs des
mines d’amiante du Québec.

Vous restituerez ainsi sa dignité à votre pays.

Paris, 1er Juillet 2010,

ANDEVA
Comité Anti Amiante Jussieu


(verso/ English version)

CANADIANS  : LEAVE YOUR ASBESTOS IN THE GROUND  !

Your government has virtually eliminated all use of asbestos within Canada but
continues to finance the exports towards poorer countries. The latest scandalous
decision is to guarantee a 58 M$ loan to bail out the Jeffrey Mine (with taxpayers
money).
Asbestos kills in Canada but Quebec’s
Asbestos
Exports
kill
more
 !

We
are
not
alone
in
denouncing
this
criminal
hypocrisy.
Canadian
medical
societies
confirm
 :

« Canada’s
government
seems
to
have
calculated
that
it
is
better
for
the
country’s
asbestos
industry
to
do
business
under
the
radar
like
arms
traders,
regardless
of
the
deadly
consequences. »

(In
Editorial
of
the
Journal
of
the
Canadian
Medical
Association,
entitled
« Asbestos
mortality
 :
a
Canadian
Export »,
october
2008).

« All
forms
of
asbestos
cause
cancer »

and
we
call
for
« immediately
setting
a
clear
timetable
for
phasing
out
the
use
and
export
of
asbestos »

(Canadian
Cancer
Society
,
Release,
29
june
2010).

« For
obvious
public
health
reasons,
the
Québec
Medical
Association
asks
the
Charest
government
not
to
guarantee
the
58M$
loan
for
the
Jeffrey
mine
 »

(30
june
2010).

Canadian citizens, ask your gouvernment :
- To stop financing the Chrysotile Institute, an office for propaganda and
corruption of science ;
- To cancel the guarantee for the 58M$ loan destined to save the Québec asbestos industry – a deadly and dying industry ;
- To respect Ethic and Science, in particular to listen to the advice of WHO, of the Canadian Cancer Society, Québec Medical Association and Canadian Medical Association ;
- To act towards the ending of asbestos mining in Québec ;
- To finance social measures concerning the transition for Québec asbestos mines workers.

You will then restore your country’s dignity.
Paris, 1st July 2010,

ANDEVA
Comité Anti Amiante Jussieu