Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 32 (mars 2010)

BELGIQUE

1er septembre 2010

Hommage à Michel Verniers

Embauché à quatorze ans chez Coverit, filiale belge d’Eternit, co-fondateur et militant infatigable de l’Abeva, Michel Verniers est décédé le 13 décembre 2009 d’un mésothéliome du péritoine. Six mois plus tôt, il avait tenu malgré, son état de santé, à participer à la manifestation nationale de l’Andeva à Dunkerque, alors qu’il relevait d’une intervention chirurgicale. Jusqu’à son dernier souffle, il aura tenu à jour la liste de ses camarades de travail malades et morts de l’amiante. Nous publions ici l’émouvant hommage que lui rendit Eric Jonckeere, le président de l’Abeva.

L’Association belge des victimes de l’amiante, ABEVA, est en peine.
Michel Verniers, membre de l’association dès sa création en 1999, est décédé ce dimanche 13 décembre d’un mésothéliome du péritoine dû à son exposition à l’amiante. Il avait 67 ans.

Bien avant la création de l’ABEVA, Michel militait déjà depuis de longues années pour la reconnaissance des fautes commises à l’égard de ceux qui avaient été exposés au poison de l’amiante dans l’ignorance de sa toxicité alors que d’autres,et notamment les industriels de l’amiante, étaient au courant des risques.

Michel a travaillé dès l’âge de 14 ans à Coverit à Harmignies et jusqu’à la fermeture de l’usine en 1987. Coverit, une filiale d’Eternit fabriquait des produits en amiante ciment. Quand il a eu connaissance des risques que lui et ses camarades avaient encourus, il a été profondément choqué. Michel s’est battu, avec le soutien de ses camarades de Coverit, aux côtés de l’ABEVA pour la création d’un fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante, obtenu en 2007.

Jusqu’à la fin, Michel a tenu à mettre à jour le registre de ses camarades décédés ou malades à cause de l’amiante (asbestose, cancers du poumon, mésothéliomes), près de 200 à ce jour sur les 260 que comptait encore l’entreprise à sa fermeture.
Michel soutenait activement, aux côtés des victimes suisses et françaises, le combat pour la justice des victimes de l’amiante en Italie. Un combat de plus de 20 ans qui a abouti à l’ouverture, ce 10 décembre 2009, à Turin du procès de deux dirigeants d’Eternit Italie, l’industriel suisse Stéphane Schmidheiny et le baron belge Louis de Cartier de Marchienne.

Eric Jonckheere
Président de l’Abeva


SUR LA LISTE DE MICHEL
LES NOMS DE 200 CAMARADES DE TRAVAIL
MALADES OU MORTS DE L’AMIANTE
Cette liste est consultable sur le site de L’ABEVA :
http://home.scarlet.be/~abeva/documents/2009_12_15_Michel.pdf


ALLEMAGNE Deux décès professionnels sur trois

L’amiante est la première cause de décès après une maladie professionnelle en Allemagne. Sur les 2.430 travailleurs morts d’une maladie professionnelle en 2008, les deux tiers avaient une pathologie due à l’amiante.

MEXIQUE Mésothéliomes en forte hausse

Il y avait une quarantaine de mésothéliomes par an au Mexique de 1979 à 1996. Ce chiffre a explosé pour atteindre 180 en 2006 ! Des chercheurs mexicains demandent au gouvernement de fermer ses portes à l’amiante canadien.

ITALIE Pour suivre le procès de Turin

Toutes les infos au jour le jour sur le procès des victimes italiennes contre Eternit sont sur le site Internet de l’Andeva :
http://andeva.fr/

EUROPE Produits amiantés saisis à la douane

Une quarantaine de modèles de bouteilles thermos, des torchères de jardin, des radiateurs électriques en provenance de Chine, des disques de freins en provenance de Malaisie… ont été arrêtés aux frontières de pays européens. En Europe, depuis 2005, une trentaine d’alertes en douane (sur 1866) ont concerné des produits contenant de l’amiante.