Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » Dossiers » Actions judiciaires » La réglementation

Arrêté du 1er août 2001 modifiant la liste des établissements susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante

1er août 2001
Auteur(e) : 
Le site est en cours de modification. Ce document n’a pas encore été validé. En cas d’anomalie, vous pouvez télécharger cet article dans sa version d’origine.

Arrêté du 1er août 2001 modifiant la liste des établissements susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante


Le ministre de l’économie, des finances et de l’industrie et la ministre de l’emploi et de la solidarité, Vu la loi no 98-1194 du 23 décembre 1998 de financement de la sécurité sociale pour 1999, notamment l’article 41  ; Vu la loi no 99-1140 du 29 décembre 1999 de financement de la sécurité sociale pour 2000, notamment l’article 36  ; Vu le décret no 99-247 du 29 mars 1999 relatif à l’allocation de cessation anticipée d’activité prévue à l’article 41 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 1999, modifié par le décret no 2000-638 du 7 juillet 2000 ; Vu l’arrêté du 29 mars 1999 fixant la liste des établissements ayant fabriqué des matériaux contenant de l’amiante susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée d’activité, rectifié et modifié par les arrêtés du 21 juillet 1999 ; Vu l’arrêté du 3 juillet 2000 modifiant la liste des établissements susceptibles d’ouvrir droit à l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante, modifié par les arrêtés du 12 octobre 2000 et du 19 mars 2001 ; Vu l’avis de la commission des accidents du travail et des maladies professionnelles de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés en date du 4 juillet 2001, Arrêtent :

Art. 1er. - La liste des établissements mentionnés au 1o du premier alinéa du I de l’article 41 de la loi du 23 décembre 1998 susvisée, fixée par l’arrêté du 3 juillet 2000 susvisé, est modifiée par la liste figurant en annexe I au présent arrêté.

Art. 2. - La liste des établissements mentionnée à l’article 1er est assortie d’une liste complémentaire figurant en annexe II au présent arrêté.

Art. 3. - Sont réputés figurer aux listes mentionnées aux articles 1er et 2 ces mêmes établissements lorsqu’ils ont, sous une dénomination différente, fabriqué ou traité des matériaux contenant de l’amiante.

Art. 4. - L’intitulé de l’annexe I de l’arrêté du 3 juillet 2000 susvisé est remplacé par l’intitulé suivant :

Art. 5. - Le directeur du budget, le directeur des relations du travail et le directeur de la sécurité sociale sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 1er août 2001.

- Tableaux dans le JO n° 204 du 04/09/2001 page 14173 à 14178 : Auvergne / Bourgogne / Bretagne / Haute-Normandie / Ile-de-France / Lorraine / Nord - Pas-de-Calais / Pays de la Loire / Picardie / Provence-Alpes-Côte d’Azur / Rhône-Alpes A N N E X E I I

liste complémentaire d’établissements ayant fabriqué des matériaux contenant de l’amiante et des établissements de flocage et de calorifugeage à l’amiante, susceptibles d’ouvrir droit à la cessation anticipée d’activité

- Tableaux dans le JO n° 204 du 04/09/2001 page 14173 à 14178 : Aquitaine / Alsace / Auvergne / Bourgogne / Bretagne / Centre / Champagne-Ardenne / Haute-Normandie / Ile-de-France / Limousin / Lorraine / Nord - Pas-de-Calais / Midi-Pyrénées / Pays de la Loire / Picardie / Poitou-Charentes / Provence-Alpes-Côte d’Azur / Rhône-Alpes /