Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » International » Canada

Appel au premier ministre canadien et lettre à l’ambassadeur (1 juillet 2009)

1er juillet 2009

 

 

 


A N D E V A

Association nationale
des victimes de l’amiante

Comité
Anti-Amiante
Jussieu

Paris, le 1er juillet 2009

APPEL URGENT

AUPRÈS DU PREMIER MINISTRE STEPHEN HARPER

POUR LA FÊTE DU CANADA, 1er JUILLET 2009

(Texte de l’Appel ci-dessous en français et en anglais)

 

À l’Honorable Ambassadeur du Canada,

Paris, le 1er Juillet 2009

À l’Honorable Ambassadeur du Canada,

Nous vous remettons solennellement un appel international – remis ce même jour de la fête du Canada aux ambassades de plusieurs pays – visant à faire cesser l’extraction et le commerce de l’amiante au Canada. Nous vous demandons de transmettre cette lettre au premier ministre du Canada.

Nous tenons à vous faire part de notre indignation vis-à-vis de la politique de votre gouvernement concernant l’amiante chrysotile.

Nous vous rappelons quelques faits :

• Dès 1998 le gouvernement canadien a porté plainte auprès de l’OMC contre la France et la Communauté Européenne pour tenter d’annuler le décret français d’interdiction de l’amiante. Il s’agissait pour des considérations économiques d’essayer d’empêcher le gouvernement français de protéger sa population d’un risque mortel. C’est bien l’interprétation qu’a retenu l’OMC en première instance, puis en appel.

• Par trois fois, en 2004, en 2006, et en octobre 2008, les manœuvres des représentants de votre gouvernement ont saboté la réunion de la Convention de Rotterdam, tenue sous l’égide des Nations-Unis, en s’opposant à l’inscription de l’amiante chrysotile sur la liste des produits dangereux.

• Les représentants canadiens auprès de l’OMS ont régulièrement des interventions de nature contraire à la santé publique en matière d’amiante ; ainsi le bulletin de février 2008 de l’institut du chrysotile rappelle que « tous les moyens devaient être employés, incluant une pression constante et répétée des gouvernements sur la directrice générale de l’OMS afin de retirer l’amiante chrysotile de la liste des produits dont l’OMS demande l’interdiction ».

Enfin le gouvernement canadien finance depuis 25 ans l’Institut de l’Amiante, rebaptisé récemment « Institut du Chrysotile » dont le but avoué est de promouvoir le commerce du chrysotile canadien. Cet organisme a entamé en novembre 2008 un procès en diffamation contre notre association qui l’avait qualifié dans son bulletin d’« organisme de propagande et de corruption ». Tout nous porte à penser que cette affirmation est fondée, ce qui est confirmé par le fait que l’Institut du Chrysotile, quand il a su que nous allions plaider « l’exception de vérité » et au vu des preuves et témoins que nous avons fourni à la justice française, s’est tout simplement désisté !

Nous nous permettons de vous demander ce que vous pensez de l’utilisation d’argent public canadien pour poursuivre en justice une association de victimes de l’amiante – dont beaucoup sont victimes de l’amiante canadien- et attirons votre attention sur l’image déplorable que les actions conjuguées du gouvernement et de l’Institut du Chrysotile donnent de votre pays.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, l’assurance de notre considération.

 

Pour l’ANDEVA et le Comité Anti Amiante Jussieu

François Desriaux, Marc Hindry

 


TEXTE DE L’APPEL (VERSION FRANCAISE)



APPEL URGENT

AUPRÈS DU PREMIER MINISTRE STEPHEN HARPER

POUR LA FÊTE DU CANADA, 1er JUILLET 2009

Attendu que :

• Le Canada est le seul pays occidental exportant de l’amiante

• La science établit irréfutablement que l’amiante chrysotile (la seule forme d’amiante encore commercialisée) cause le cancer et autres maladies mortelles

• Le Canada a lui-même pratiquement cessé d’utiliser l’amiante mais exporte plus de 95% de son amiante vers les pays en voie de développement

• Le Canada dépense des centaines de millions de dollars pour retirer l’amiante des bâtiments du Parlement et des maisons et écoles à travers le Canada

• En avril cette année votre gouvernement a donné encore un quart de million de dollars à l’Institut du Chrysotile pour promouvoir l’amiante en direction des pays en voie de développement

• Comme cela est montré dans un documentaire récent de la CBC Canada’s Ugly secret, l’amiante canadien est utilisé à l’étranger dans des conditions effroyables

• Une étude du gouvernement du Québec montre un taux d’échec de 100% dans la mise en œuvre de règles de sécurité dans le petit nombre de sites industriels utilisant de l’amiante au Québec

• L’Organisation Mondiale de la Santé, le Bureau International du Travail, les 160 millions de membres de la Confédération Internationale des Syndicats de 155 pays, la Banque Mondiale et toutes les organisations scientifiques indépendantes qui ont examiné l’amiante ont conclu à la fin du commerce et de l’utilisation de l’amiante

• Le projet de loi C-399, présenté à la Chambre des Communes du Canada le 1er juin 2009 interdit l’extraction de l’amiante du sol à des fins commerciales

NOUS APPELONS DONC VOTRE GOUVERNEMENT À

- EN FINIR AVEC LA HONTE DE L’EXPORTATION DE L’AMIANTE CANADIEN

- PLACER LA VIE HUMAINE AU DESSUS DES CONSIDÉRATIONS POLITICIENNES

- CÉLÉBRER LA FÊTE DU CANADA EN SOUTENANT LE PROJET DE LOI C-399 INTERDISANT L’AMIANTE

 

SIGNÉ : ANDEVA et COMITÉ ANTI AMIANTE JUSSIEU

 


ENGLISH VERSION OF THE APPEAL


URGENT APPEAL

TO CANADIAN PRIME MINISTER STEPHEN HARPER

ON CANADA DAY, JULY 1, 2009

Whereas :

• Canada is the only western country exporting asbestos

• The science is irrefutable that chrysotile asbestos (the only form of asbestos still sold cormmercially) causes cancer and other deadly diseases

• Canada has virtually banned asbestos itself and exports 95% of its asbestos to developing countries

• Canada is spending hundreds of millions of dollars to remove asbestos from the Parliament Buildings and homes and schools across Canada

• In April this year your government gave another quarter of a million dollars to the Chrysotile Institute to market asbestos to developing countries

• As shown in the recent CBC The National documentary Canada’s Ugly Secret, Canada’s asbestos is being used overseas under appalling conditions

• A government of Quebec study shows a 100% failure rate to practise safety standards in the tiny numbers of industrial sites using asbestos in Quebec

• The World Health Organization, the International Labour Organization, the 160 million members of the International Trade Union Confederation in 155 countries, the World Bank and every independent scientific organization that has examined asbestos have all called for an end to sale and use of asbestos

• Bill C-399, tabled in the House of Commons on June 1, 2009, prohibits the commercial mining of any form of asbestos

WE THEREFORE CALL ON YOUR GOVERNMENT TO :

- END THE SHAME OF CANADA’S ASBESTOS EXPORT

- PUT PEOPLE’S LIVES AHEAD OF POLITICAL AMBITION

- CELEBRATE CANADA DAY BY SUPPORTING BILL C-399 TO BAN ASBESTOS

 

SIGNED : ANDEVA and COMITÉ ANTI AMIANTE JUSSIEU