Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » Dossiers » Suivi médical » Suivi médical des salariés en activité

Suivi médical des salariés en activité

Le suivi des actifs est placé sous la responsabilité du médecin du travail. Les examens sont financés par l’employeur.

Ce suivi concerne tous les salariés exposés à l’amiante qui sont encore en activité :
- Ceux qui ont été exposé dans leur établissement actuel (examens complémentaires)
- Mais aussi ceux qui ont été exposés à l’amiante par leur activité passée dans une autre entreprise.

Dans quelques grandes entreprises, les salariés qui ont été exposés à l’amiante passent un bilan médical de référence à 50 ans : scanner, examen clinique et explorations fonctionnelles respiratoires (EFR). Cette mesure devrait être généralisée.

En cas de découverte d’une pathologie due à l’amiante, l’action du médecin du travail doit se dérouler sur deux plans :
- au niveau individuel : étudier un changement de poste, aider à la déclaration en maladie professionnelle,
- au niveau collectif : si le danger subsiste contribuer à l’élaboration de mesures de prévention pour l’éliminer, rechercher si d’autres personnes du même service peuvent avoir été exposées.

Si cette pathologie est reconnue en maladie professionnelle, un salarié du régime général peut bénéficier de la cessation anticipée d’activité amiante dès l’âge de 50 ans.

Le bilan médical à 50 ans permet aussi de disposer d’un « point zéro » à partir duquel on peut repérer d’éventuelles évolutions des images radiologiques ou des altérations de la fonction respiratoire.

Les résultats de ces examens sont consignés dans le dossier médical, où doivent aussi être notées les expositions professionnelles. Ce dossier doit être conservé pendant 40 ans.

Lorsqu’un salarié quitte l’entreprise, il est utile qu’il puisse avoir une visite médicale de départ au cours de laquelle le médecin complète les données d’exposition et le parcours professionnel et informe le salarié sur ses droits (suivi médical post-professionnel).

La visite médicale de départ et l’établissement d’un relevé de carrière pour les expositions professionnelles ont fait l’objet de recommandations suite à l’audition publique organisée sous l’égide de la Haute Autorité de Santé (HAS)

Les missions du médecin du travail concernant les salariés exposées à l’amiante sont résumées dans l’arrêté du 13 décembre 1996